SCPI

Placements financiers  – Qu’est ce que la SCPI ?

Détenez de l’immobilier et obtenez des revenus réguliers avec les SCPI.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier regroupent des investisseurs désireux d’acquérir des biens immobiliers afin de les louer. 

Les montants collectés auprès des épargnants permettent à la SCPI de se constituer un portefeuille composé exclusivement d’immobiliers physiques. 

Les biens immobiliers détenues dans cette société sont nombreux et les risques inhérents aux investissements immobiliers s’en trouvent donc diminués (impayés, vacance locative, dommages…) !

Le fonctionnement

La SCPI est gérée par une société de gestion qui va se charger d’acquérir les biens, de les mettre en location, de les gérer et de distribuer les loyers perçus.

En échange de votre investissement, vous recevrez donc une partie des loyers à proportion de vos droits dans la SCPI, après déduction des différentes charges.

A noter que le ticket d’entrée pour investir dans ces sociétés est relativement faible. Les SCPI permettent ainsi de bénéficier des atouts de l’immobilier en investissant un montant plus faible que celui nécessaire à un investissement en direct.

Il existe deux types de Société Civile de Placement Immobilier :

E
Les SCPI de rendement : ces sociétés acquièrent des immeubles professionnels habituellement peu accessibles aux particuliers en direct (bureaux d’entreprise, commerces, établissements de santé et d’éducation…). Les parts de ces SCPI peuvent être souscrites comptant, à crédit, en démembrement temporaire ou via votre contrat d’assurance-vie. Elles doivent cependant, être détenues au minimum pendant 5 ans.
E
Les SCPI fiscales : ces sociétés acquièrent des immeubles permettant d’obtenir des réductions d’impôts (dispositif Malraux, dispositif Pinel, déficit foncier…). Dans ce cas, la durée minimale de détention des parts sera relative au dispositif fiscale inerrant. Au terme de cette durée, la société prendra fin.

Les SCPI vous permettent donc de diversifier votre patrimoine, d’investir dans l’immobilier avec un faible montant de départ et d’obtenir des revenus réguliers.

01

Une gestion simplifiée

Contrairement à une détention en direct, vous n’aurez pas à assurer la gestion des biens détenus.

02

Un patrimoine diversifié

Les SCPI vous permettent d’investir dans des secteurs autre que l’immobilier résidentiel, peu accessibles aux particuliers.

03

Une mutualisation des risques

Les nombreux biens, locataires et secteurs géographiques concernés permettent une réduction des risques.

La fiscalité

Les SCPI étant fiscalement transparentes, chaque associé doit déclarer personnellement les revenus qu’il perçoit en fonction de la part qu’il détient dans celle-ci.

Ces revenus sont imposés au titre de l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des revenus fonciers. Vous aurez le choix entre deux régimes d’imposition : le régime du micro-foncier ou le régime du réel.

L’imposition au régime du micro-foncier n’est possible que si vous êtes d’ores et déjà propriétaire en direct d’un bien immobilier loué nu et que l’ensemble de vos revenus fonciers ne dépasse pas 15 000 € par an. Ainsi, en étant imposé au régime du micro-foncier, vous bénéficierez d’un abattement de 30 % sur vos revenus imposables. Seulement 70 % de vos revenus seront donc soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux (actuellement au taux de 17,2 %).

Par conséquence, l’imposition au régime du réel est obligatoire lorsque vous ne détenez que des revenus fonciers issus des parts de SCPI ou si l’ensemble de vos revenus fonciers excèdent 15 000 € par an. Dans ce cas, le revenu soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux sera égal au montant des loyers bruts perçus diminué des charges acquittées.

Enfin, si vous décidez de revendre vos parts de SCPI, vous pourriez réaliser une plus-value qui sera alors soumise à l’impôt (au taux de 19 %) et aux prélèvements sociaux (17,2 %).

Exemple

Madame De Sancy, 67 ans et retraitée, souhaite obtenir des revenus afin de compléter sa pension de retraite. Elle dispose de la somme de 70 000 €.

Elle décide d’acquérir des parts de SCPI pour ce montant et reçoit 788 € par trimestre (rendement net de frais estimé à 4,5 %). Après paiement de la fiscalité (barème progressif de l’impôt sur le revenu à 11 % et prélèvements sociaux à 17,2 %), elle dispose de revenus complémentaires nets de 566 € par trimestre.

Nos autres solutions

Assurance-vie

Private equity

Compte Titres & Pea

Plan d'Epargne Retraite

Contrat de Capitalisation

SCPI

loi-pinel-saint-malo-patroimoine

Allocation d'actifs

OPCI

Contrat luxembourgeois

Participation aux bénéfices différée

Besoin d’un conseil patrimonial ?

Confiez nous vos projets et vos problématiques,

nous vous accompagnerons vers les meilleures solutions.